• Viola reichenbachiana - violette des bois

     Viola reichenbachiana Jord. ex Boreau 
    Famille des Violaceae 

    Violette des bois  


    violareichenbachiana
    jardin (47) mi-février 2011 

    Viola reichenbachiana - violette des bois

     
     

    Espèce commune partout en France
    dans les bois, les haies et sur les talus ombragés, en terrain calcaire
    jusqu'à 1500m

     

    Taille : 10 à 40cm 
    Floraison : mars à juin

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite glabrescente* inodore

    Tiges dressées partant de l'aisselle
    des feuilles d'une rosette centrale
     

     Feuilles alternes longuement pétiolées, ovales en coeur, crénelées. Viola reichenbachiana - violette des bois

     

    Stipules étroites, lancéolées, frangées.  
    Franges inférieures plus longues que la base de la stipule 

    violareichenbachianabc

     

    Viola reichenbachiana - violette des bois
    Inflorescence : 
    fleurs solitaires, inodores, violet-clair ou bleuâtre, penchées, à l'extrémité d'un long pédoncule
    Bractées au milieu du pédoncule floral
     

    Viola reichenbachiana - violette des bois  Viola reichenbachiana - violette des bois
    Calice à 5 sépales verts, lancéolés-aigus, à appendice très court

    Corolle longue de 12 à 18mm, à 5 pétales plus longs que larges, l’inférieur terminé en éperon
    Viola reichenbachiana - violette des bois  Viola reichenbachiana - violette des bois
    Eperon étroit, ni sillonné, ni échancré, trois à quatre fois plus long que les appendices

    Viola reichenbachiana - violette des bois

     5 étamines à filets courts et élargis, à anthères dressées formant un cône autour du style
    1style à 1 stigmate en crochet aigu
    Viola reichenbachiana - violette des bois




    Fruit : capsule trigone, glabre
    Viola reichenbachiana - violette des bois
     
     

     
     
    « Stellaria media - mouron des oiseauxLamium purpureum - lamier pourpre »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Février 2011 à 06:50
    Foise
    Avec tout ça, clairement détaillé et démontré par les images... Je devrais pouvoir m'en sortir... A condition qu'elles se décident à se montrer plus généreusement.
    Merci Danielle !
    2
    Vendredi 25 Février 2011 à 09:49
    maty
    Une de mes préférées...
    3
    Vendredi 25 Février 2011 à 15:55
    Sylvaine
    J'aime beaucoup sa couleur pale :)
    4
    Vendredi 25 Février 2011 à 18:58
    Cephalantera
    Bonsoir Danielle
    Belle photos sur la princesse du printemps, j'ai trouvé un endroit où elles sont toutes blanches.
    Bon WE, bises
    5
    Samedi 26 Février 2011 à 07:47
    Foise
    Normal c'est odorata la plus précoce... S'il fait aussi beau qu'hier j'irai au fort voir où elles en sont... Là je sais qu'il y en a...
    Le groseillier m'a donné du fil à retordre mais c'est fait, enfin... Jusqu'à ce que j'en revoie pour démonter les fleurs femelles et mâles... En 2008 j'étais loin de me douter de tout ça !
    6
    Samedi 26 Février 2011 à 10:24
    Kikou Danièle, elle est très jolie. J'ai tout un paquet de violettes au pied du Magnolia..
    bon week end et gros bisous
    chatou
    7
    Dimanche 27 Février 2011 à 10:28
    Marithé
    Des violettes il y en a un peu partout à la maison dans le jardin mais comme tu dis celles-là ne sont pas parfumées.
    Celles que j'ai plantées parfumées ont dépéri plus de traces de la violette de Toulouse.
    Une plante qui aime le calcaire il ne faut pas s'en priver
    Pas encore vu les grues
    Bises
    8
    Dimanche 6 Mars 2011 à 19:05
    made by iSa
    Merci d'attirer notre oeil sur tous ces petits détails, différences...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :