• Lamium purpureum - lamier pourpre

     

     Lamium purpureum  L. 
    Famille des Lamiaceae 

    Lamier pourpre 


    Lamium purpureum - lamier pourpre
    fin février 2011

    Lamium purpureum - lamier pourpre 

    Espèce des lieux incultes ou cultivés, 
    commune dans toute la France jusqu'à 2000m.

    Taille :10 à 30cm
    Floraison : mars à décembre…
    toute l'année si le temps est clément.

     

    Herbacée annuelle, hermaphrodite, fétide

    Tiges à section carrée,
    couchées-redressées, 
    nues à la base 

     

     

    Feuilles pétiolées, opposées, ovales en cœur
    Lamium purpureum - lamier pourpre


    Lamium purpureum - lamier pourpre
      Lamium purpureum - lamier pourpre
    crénelées-dentées
    les supérieures rapprochées en pyramide et souvent pourprées Lamium purpureum - lamier pourpre

    Lamium purpureum - lamier pourpre
    Inflorescence :  verticilles de fleurs purpurines en haut de la tige

    Lamium purpureum - lamier pourpre

    Lamium purpureum - lamier pourpre
     Calice légèrement velu à 5 dents étalées,  plus longues que le tube

    Corolle bilabiée, longue de 12 à 15mm à tube droit et étroit  
    Lèvre supérieure entière, en casque, poilue à l'extérieur 
    Lèvre inférieure à 3 lobes : les lobes latéraux petits, réduits à de petites pointes, 
    le lobe médian grand, rétréci à la base, échancré au sommet

    Lamium purpureum - lamier pourpre  Lamium purpureum - lamier pourpre
     4 étamines rapprochées, ascendantes, sous la lèvre supérieure, 
    les extérieures plus longues (didyname)
    1 style simple

    Lamium purpureum - lamier pourpre


    Lamium purpureum - lamier pourpre
    Fruits : 4 akènes lisses

     
     

     
     
    « Viola reichenbachiana - violette des boisHelleborus viridis - hellébore vert »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Février 2011 à 08:38
    Sylvaine
    Ce sont de petites plantes très faciles, les lamiers, style bouche-trou, des petites plantes auxquelles on ne prête pas attention et pourtant, leurs fleurs sont d'une complexité étonnante !
    Bonne journée
    2
    Lundi 28 Février 2011 à 08:41
    Foise
    Ce sont les dames bourdons qui sont contentes de les trouver lorsqu'elles se risquent à sortir de leur long sommeil !
    3
    Lundi 28 Février 2011 à 09:55
    maty
    Ah celui là on le rencontre partout! Tu m'apprends son nom, merci!
    Je vais faire son portrait et oh dans mon fichier!
    Bonne journée, ici soleil!
    4
    Lundi 28 Février 2011 à 12:32
    Cette petite plante a une fleur si jolie que n'ont peut que l'admirer. Il faut l'avoir de près pour l'apprécier à sa juste valeur et tu l'as fait.
    belle journée Danièle.
    biz
    chatou
    5
    Lundi 28 Février 2011 à 18:54
    Cephalantera
    Bonsoir Danielle
    Je n'ai pas copié, mais j'ai la mêmme aujoud'hui sur mon blog. Tu as fait de belles photos de cette petite. J'aime bien cette plante et ses couleurs.
    Bonne soirée, bises
    6
    Mardi 1er Mars 2011 à 07:58
    Foise
    C'est Lucie qui m'a appris que dès les premières journées ensoleillées, les bombus que l'on voit se gorger de pollen dans les fleurs de saison... principallement ces lamiers pourpres... sont uniquement de jeunes reines fécondées avant l'hiver.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :