•  Antirrhinum majus L. 
    Famille des Plantaginaceae (†Scrophulariaceae)

    Gueule de loup 


    Antirrhinum majus - gueule de loup

    Espèce commune
    des rochers et coteaux arides,
    du Midi, jusqu'en Lozère et en Aveyron,
    du Sud Est et de la chaine pyrénéenne, 

    jusqu'à 1800m, 

    et çà et là,
    naturalisée sur les vieux murs.

     

    Taille :30 à 80cm

    Floraison : avril à septembre

     

     

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite 

    Tiges dressées, robustes, simples ou rameuses, pubescentes-glanduleuses dans la partie supérieure
    glabre dans la partie inférieure

      Feuilles pétiolées, entières, glabres, lancéolées, les inférieures opposées,  les supérieures alternes

    Antirrhinum majus - gueule de loup      Antirrhinum majus - gueule de loup


    antirrhinummajuscInflorescence : grappe terminale de grosses fleurs purpurines munies de bractées  

    Antirrhinum majus - gueule de loup  Antirrhinum majus - gueule de loup

     Antirrhinum majus - gueule de loup Antirrhinum majus - gueule de loup

    Calice velu-glanduleux à 5 sépales ovales-obtus, plus court que la corolle

     Corolle de 3 à 4cm, poilue, bilabiée

     lèvre supérieure bifide

    lèvre inférieure trilobée munie d'un palais saillant bilobé, barbu, fermant la gorge

    4 étamines didynames*  -  Style filiforme à stigmate en massue

    Antirrhinum majus - gueule de loup


    antirrhinummajusd
    Fruit : 
    capsule ovale et velue, plus longue que le calice, 
    à deux loges inégales s'ouvrant au sommet par deux trous denticulés.

    Graines rugueuses (à revoir)

     
     

        *Réédition

     
     

     

     


    9 commentaires