•    Quercus suber occidentalis 
    Famille des Fagaceae 
    Chêne liège du Sud 0uest                          

     

    et/ou 

    Quercus suber L. 
    Famille des Fagaceae 
    Chêne liège                                           


    quercussuber
     Suberaie sur la Commune de Xaintrailles en Lot et Garonne

     Essence méditerranéenne, Quercus suber ne supportant ni le froid ni le calcaire, n'est  présent que sur les coteaux siliceux du Var, de  l'Hérault, du Gard, des Pyrénées orientales, jusqu'à 600m et en Aquitaine où il est plus disséminé.

     

    Les chênes liège d'aquitaine appartiennent à une sous espèce particulière Quercus suber occidentalis… pour certains auteurs il n'y a pas lieu de retenir cette distinction taxonomique.

    Cette variété de chêne liège moins exigeante en chaleur que le type, se rencontre dans les Landes, le Lot et Garonne et, plus dispersée dans le Gers et la Gironde. Elle s'en différencie par une persistance des feuilles moindre et une maturation bisannuelle

     

    quercussuberac  Le Placiot (47)

     D'un port trapu  ne dépassant guère 10m en France,

    il atteint 15 à 30 m au Portugal et en Afrique du Nord

    au terme d'une longévité de 300 ans et des conditions écologiques favorables.

     

    quercussuberab

    quercussuberb 

    Ecorce  grisâtre, épaisse et fortement crevassée,
    peut atteindre 25 à 30cm chez les vieux arbres jamais exploités.

    En terme de production, cette écorce grisâtre 

    appelée "liège mâle" est  retirée

    (dès que le tronc atteint 10 à15cm c'est le démasclage) pour laisser se développer une écorce plus régulière de couleur rouge puis noire : le "liège femelle". 

    La récolte, en France,

    ne s'opère que tous les 12/15 ans. 

     quercussuberba  quercussuberbb quercussuberbc

    Quercus suber - chêne liège


     Feuilles : alternes, pétiolées, ovales à oblongues, 
    5 à 7cm de long et 3 à 4de large, 
    entières ou légèrement dentées, 
    vert foncé dessus, duvet gris dessous, 
    subpersistantes : persistantes 2ans pour le type, moindre pour occidentalis.

     

    Quercus suber - chêne liège  Quercus suber - chêne liège



    Floraison : avril/mai (non observée, à revoir)

    chaton mâle de 4 à 8cm pendant à l'extrémité des rameaux de l'année précédente,

    chaton femelle isolé ou par 2 à 3 sur les rameaux de l'année.
    Leur cupule protectrice se retrouvera sur le futur gland


    Quercus suber - chêne liège  Quercus suber - chêne liège

    Fruit : gland de couleur brune à maturité (automne) de 2 à 5cm de long et de 1 à 2cm de large,

    surmonté d'une pointe courte et velue.

     La cupule est composée d'écailles peu saillantes.

     

     


     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique