• Bryonia dioica - bryone dioïque - navet du diable

    Bryonia dioica Jacq   
    Syn. Bryonia cretica subsp. dioica (Jacq.) Tutin
    Famille des Cucurbitaceae 


    Bryone dioïque  -  navet du diable 


    Bryonia dioica - bryone dioïque - navet du diable

    Bryonia dioica - bryone dioïque - navet du diable

    bryoniadioicabb.jpg 

    Espèce commune dans les haies, les buissons, 
    les terrains vagues, les bords de chemins 
    partout en France jusqu'à 1400m

    Taille : 2 à 3m 
    Floraison :  mai à août 

    Herbacée vivace dioïque, hérissée de petits poils, 
    à racine charnue

    bryoniadioicarc

    Tiges grêles munies de vrilles spiralées, 
    opposées aux feuilles

    bryoniadioicab

    Feuilles rudes, pétiolées, 
    palmatilobées en cœur à la base, 
    à 3 à 5 lobes  aigus, sinués-dentés

    bryoniadioicaba

    bryoniadioicacf.jpgInflorescence : grappes axillaires de fleurs dioïques blanc-verdâtre à nervures plus foncées 

     Calice à 5 dents triangulaires
    Corolle à 5 lobes plus ou moins soudés entre eux et le calice

    Bryonia dioica - bryone dioïque - navet du diable  Bryonia dioica - bryone dioïque - navet du diable

     

    bryoniadioicad

    Fleurs mâles longuement pédonculées,  
    plus grandes que les fleurs femelles
     5 étamines

    bryoniadioicadaa

     

    bryoniadioicaeFleurs femelles en petites grappes
    Style court à 3 stigmates velus, bilobés 
    ovaire infère 

    bryoniadioicaeaa 

    bryoniadioicafFruits :
    baies de 6/10mm de diamètre, rouges à maturité, à suc fétide, 
    à 3 loges contenant 4 à 6 graines elliptiques 

    bryoniadioicafa

     
     

     
     
    « Inula montana - inule des montagnesLathyrus latifolius - gesse à larges feuilles - pois vivace »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Juillet 2011 à 19:41
    Cephalantera

    Bonsoir Danielle

    C'est vrai qu'elle à tout de la curcubitacée, jusqu'aux vrilles. Je l'aime bien avec ses fleurs vertes pâles.

    Bon WE, bises

    2
    Samedi 9 Juillet 2011 à 07:02
    bellane over-blog.fr

    moi j'oi toujours en homéophatie cette plante*

    bon week end

    3
    Mercredi 13 Juillet 2011 à 07:52
    Foise

    Allons bon, faudra-t-il que je me balade avec une bêche pour complèter l'obsevation de cette espèce très répandue "Ici" ?  Actuellement  je constate qu'il arrive que Bryone et Houblon grimpent de concert jusqu'à des hauteurs considérables, ce qui me gène pour dénicher les fleurs discrètes de l'humulus lupulus .

    4
    Lundi 18 Juillet 2011 à 07:13
    n-talo
    et la racine !
    j'aime ta flore illustrée, j'apprends, je révise, je voyage
    5
    Lundi 18 Juillet 2011 à 07:17
    n-talo
    c'est aprés avoir lu les autres commentaires que je reviens ... http://jardinsdepareillas.over-blog.com/article-10447094.html
    mais tu dois savoir tout cela ?
    au cas où ... bon lundi ! pluvieux ?
    6
    Isabelle
    Vendredi 13 Juillet 2012 à 16:52
    Isabelle

    Bonjour! Ce qui est impressionant chez la bryone c'est sa racine. J'ai participé à la récolte pour un laboratoir homéopathique et certaines avaient 20 cm de diamètre et jusqu'à 50 cm de long! Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :