• Dipcadi serotinum - dipcadi tardif

    Dipcadi serotinum (L.) Medik. 
    Uropetalum serotinum dans la flore de Coste
    Famille des Asparagaceae († Hyacinthaceae)

    Dipcadi tardif


    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif

    Espèce rare
    qui croît dans les milieux sablonneux
    ou rocailleux dans le Midi,
    les Pyrénées orientales et centrales, l'Aude, l'Hérault,
    le Gard, les Bouches du Rhône
    et la Drôme
    jusqu'à 900m


    Taille : 10 à 40cm
    Floraison : avril à juillet

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite,
    à gros bulbe ovoïde à tunique blanchâtre

     

    Tige dressée sans feuille 

    Feuilles toutes basales, par 3-5, linéaires-canaliculées, plus courtes que la tige
    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif   Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif


    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif

    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif
    Inflorescence :
    grappe unilatérale lâche ne portant que des fleurs roussâtres ou jaune-brunâtre,
    penchées, pédicellées
    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif

     Pédicelle plus court que la fleur
    Bractée lancéolée-linéaire plus longue que le pédicelleDipcadi serotinum   -   dipcadi tardif

    Périanthe marcescent, tubuleux en cloche, long de 12-15mm, 
    à 6 divisions linéaires soudées à la base sur un petit quart 
    Les 3 extérieures (sépales) étalées-recourbées vers l'extérieur 
    Les 3 intérieures (pétales) dressées-conniventes (rapprochées sans être soudées)

    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif   Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif  

    Etamines incluses, courtes  -  Style court à 3 stigmates
    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif 

    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif
    Fruit : grosse capsule trigone s'ouvrant par 3 valves et contenant des graines planes
    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif 

    Dipcadi serotinum   -   dipcadi tardif
    début septembre 2015 il ne reste que la capsule 

     

    Protégé en zone PACA

       
       

       
       

     

     

    « Sempervivum tectorum - Joubarbe des toitsPlantago lagopus - plantain pied de lièvre »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 06:32
    chantaln

    Grand merci pour cette découverte, je ne connais pas du tout. Non seulement je n'en ai jamais vu mais je ne me souviens pas avoir arrêté mon regard sur elle dans un livre.... et Dieu sait que je les connais par coeur mes livres !!

    Bisous et bon jeudi.

    2
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 09:19

    Bonjour Chantal il est décrit et illustré dans un guide de Blamey et Grey-Wilson sur "Toutes les fleurs de méditerranée" et dans la Flore des Pyrénées de Marcel Saule.
    Bonne journée, bises
    Danielle

    3
    CH*
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 16:21

    Effectivement jamais vu en Hte Savoie! un grand merci , à repérer lors de "descentes" dans le sud

    Bonne soirée

    CH*

    4
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 17:15

    JOlie plante rare et comme on la trouve dans l'Aude, qui sait au détour d'un chemin la rencontrerai-je!  Jolies photos Danielle de la montagne et d'un ciel bleu absent en ce moment.

    douce soirée

    bises audoises

    chatou

    5
    Vendredi 11 Janvier 2013 à 16:47

    Je ne connaissais pas du tout cette plante mais si un jour je la croise là où on la trouve je saurais la reconnaître.

    Enfin du soleil et du ciel bleu aujourd'hui.

    Bises

    6
    Samedi 12 Janvier 2013 à 18:24
    Cephalantera

    Bonsoir Danielle, belles fleurs pour cette inconnue à mes yeux.

    Bonne soirée.

    7
    Dimanche 13 Janvier 2013 à 10:36

    Voilà une asperge que j'aimerais faire déguster à Lumix !  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :