• Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage

     Tulipa sylvestris L. subsp. sylvestris 
    Famille des Liliaceae 

    Tulipe sauvage 


    tulipasylvestrisLot et Garonne fin mars 2011

     

    Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage 

     

    Espèce plus ou moins rare suivant les régions, 
    dans les champs cultivés, les vignes, 
    les talus herbeux.

    Taille : 20 à 30cm 
    Floraison : avril-mai
     

     Herbacée vivace, hermaphrodite,
    à petit bulbe non laineux.

     

     

    Tige dressée, glabre
    Feuilles vert-glauque, ordinairement par 3
    linéaires-lancéolées, allongées, pliées en gouttière

    Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage


    Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage
     Inflorescence : fleur solitaire, jaune penchée avant la floraison

    Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage
    Périanthe long de 3 à 5cm, presque en entonnoir, à 6 tépales libres acuminés et barbus au sommet
    3 externes (sépales) lancéolés, un peu verdâtre à l'extérieur, parfois recourbés, 

    les internes (pétales) ovales lancéolés, entièrement jaune.

    Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage  Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage
    6 étamines à filets poilus à la base

    Tulipa sylvestris subsp. sylvestris - tulipe sauvage

    tulipasylvestrisda

    tulipasylvestrisdb

    Fruit :

    capsule oblongue-trigone, 
    plus longue que large, à nombreuses graines aplaties rarement produites.

     

     

     tulipasylvestrisdc

     

     

     
     

     Plante protégée au plan national. Livre rouge Tome2 


     
     
    « Lathraea clandestina - lathrée clandestineTulipa sylvestris subsp. australis - tulipe du Midi »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Avril 2011 à 08:38
    Marithé
    Je n'ai jamais vu ces tulipes jaunes qui sont très lumineuses, mais des rouges j'en vois sur les talus.
    Tu me demandais si je gardais les tulipes sur place , oui.
    Et j'en achète quelques bulbes à l'automne.
    Bises
    2
    Mercredi 13 Avril 2011 à 09:31
    F.Annie
    Je n'en ai jamais vu de jaunes dans la nature... toujours des rouges.
    Quant à celles que j'avais plantées l'an dernier et laissées en place, elles semblent avoir fait le régal des campagnols ! Aucune n'est ressortie cette année. Hélàs, les taupes leur avaient creusé moultes galeries ce qui leur a permis de les atteindre facilement.Bonne journée Danielle, pour nous, ce sera rando aujourd'hui.
    Biz
    3
    Jeudi 14 Avril 2011 à 19:04
    Cephalantera
    Bonsoir Danielle
    Celle-ci est jolie aussi, mais je trouve qu'elle ne porte pas bien son nom. Normalement Syvestre veut dire la forêt.
    Bonne soirée, bises
    4
    Lundi 18 Avril 2011 à 10:47
    Foise
    Elles abondent dans le vignoble du Jura et dans un bois près de Salins les bains et près de Poligny il est impossible de ne pas marcher dessus tant elles sont serrées. Protection ou pas, elles sont cueillies pour orner les tables pour Pâques...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :