• Silene dioïca - silène dioïque

    Silene dioica (L.) Clairv.
    Lychnis diurna dans la flore de Coste
    Famille des Caryophyllaceae

    Silène dioïque - compagnon rouge


    Silene dioïca  -  silène dioïque

    Silene dioïca  -

    Espèce plus ou moins commune, rare en région méditerranéenne,
    qui croît dans les bois et les lieux frais et humides,

    jusqu’à 2300m

     

    Taille : 30 à 90cm
    Floraison : mai à septembre

     

    Herbacée vivace, dioïque*, velue, non glanduleuse
     

    Tiges dressées, ramifiées



    Silene dioïca  -        Silene dioïca  -
    Feuilles opposées, simples, poilues sur les 2 faces

    Les inférieures pétiolées, spatulées  -  Les supérieures sessiles, ovales-aigues
    Silene dioïca  -    Silene dioïca  -

     


    Silene dioïca  -

    Inflorescence : cyme bipare de fleurs roses (males et femelles sur des pieds différents)Silene dioïca  -

    Silene dioïca  -
    Bractées à la base des pédoncules floraux
    Calice rougeâtre en tube à 5 dents triangulaires, plus courtes que le tube (renflé chez les pieds femelles)

    Corolle à 5 pétales égaux, bifides, à gorge couronnée d’écailles lancéolées
    Silene dioïca  -    Silene dioïca  -
    10 étamines         -         5 styles 
    Silene dioïca  -    Silene dioïca  -   


    Silene dioïca  -
      Silene dioïca  -
    Fruit : capsule à 10 dents recourbées vers l’extérieur à maturité

     
     

     
     
    « Verbascum blattaria - molène blattaireVerbascum nigrum - molène noire »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Kri
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 07:29

    Un joli compagnon de balades campagnardes


    J'apprends là la différence entre la fleur mâle et la fleur femelle

    2
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 11:23

    Je rencontre souvent cette silene!

    bises

    3
    Romano
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 11:57

    Ciao,


    complimenti per le bellissime foto e maggiormente per le indicazioni


    circa i fiori maschili e femminili; addirittura prima di oggi pensavo


    che ci fossero piante di sesso diverso, anzichè di semplice fusto, cosiccome


    spiegato in questo articolo. Grazie infinite per gli insegnamenti e di


    nuovo complimenti.


    Mandi Mandi, Romano

    4
    Mercredi 9 Septembre 2015 à 08:52

    Bonjour Danielle, J'aime cette plante, qui nous accompagne souvent le long de nos chemins de randonnée en Bretagne notamment. Très joli ce compagnon rouge. Merci pour cette nouvelle série, toujours enrichissante. A bientôt

    5
    Samedi 12 Septembre 2015 à 19:24

    @Romano, grazie mille
    Danielle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :