• Sambucus racemosa - sureau à grappes

    Sambucus racemosa L. 
    Famille des Adoxaceae († Caprifoliaceae)

    Sureau à grappes

    Espèce assez commune
    dans le Nord et le Nord-Ouest
    et en montagne, dans la zone du hêtre et du sapin, dans les clairières, les bords de chemins, entre 100 et 2000m,
    elle est absente ou très peu présente dans l’Ouest et en région méditerranéenne


    Taille : 1 à 4m
    Floraison : avril-mai

    Arbrisseau à rameaux ligneux, verruqueux-grisâtres, à moelle jaunâtre


    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes
    Feuilles opposées à 5-7 folioles courtement pétiolulées, glabres, oblongues, acuminées, à marge dentée

    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes

    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes Sambucus racemosa  -  sureau à grappes
    Stipules représentées par de grosses glandes stipitées*


    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes
    Inflorescence :
    fleurs blanc-jaunâtre en grappe ovoïde dense et terminale sur les rameaux latéraux,
    paraissant avec les feuilles
     Sambucus racemosa  -  sureau à grappes


    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes
    Calice à 5 dents courtes
    Corolle rotacée, à 5 lobes étalés, à la fin réfléchis
    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes Sambucus racemosa  -  sureau à grappes5 étamines  -  Style presque nul 
    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes

     

    Sambucus racemosa  -  sureau à grappes
    Fruit : baie à 3 loges monospermes, rouge à maturitéSambucus racemosa  -  sureau à grappes

     

     
     

     
     
    « Tragopogon pratensis - salsifis des présMedicago arabica - luzerne d'Arabie »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mai à 07:59

    Bravo pour les gros plans sur les étamines... Tu me donnes des idées... C'est sureaux sont très présents dans les Bauges... Il me faudrait seulement une demi-journée de beau temps !

      • Mercredi 30 Mai à 07:43

        Le beau temps !  plutôt rare en ce moment !!!

    2
    Georges Cantin
    Mardi 29 Mai à 10:45

    Petite anecdote...

    Ce fruit est comestible ! Quand j'étais jeune je ramassais des mures pour les vendre à des restaurateurs qui faisaient des confitures. Et je rajoutais des fruits de sureau pour faire "bon poids" vu la couleur cela ne se voyais pas... C'était pour faire quelque argent de poche et le sureau n'arrachait pas les doigts comme le mûrier c'était tout bénéfice !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :