• Rorippa sylvestris - rorippe des forêts

    Rorippa sylvestris (L.) Besser
    Famille des Brassicaceae

    Rorippe des forêts - cresson des bois

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Espèce assez commune qui pousse dans les lieux humides, décombres, fossés,
    bords de rivière,

    jusqu’à 2000m
     


    Taille : 15 à 60cm


    Floraison : juin à septembre

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite, glabre,
    à souche rampante grêle

     

    Tiges plus ou moins couchées, flexueuses, anguleuses


    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Feuilles pennatiséquées, dentés, alternes, pétiolées,
    les radicales souvent disparues au moment de la floraison
    les caulinaires à lobes linéaires-lancéolés

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts  Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts


    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts
    Inflorescence : racème simple de fleurs jaunes, terminal ou axillaire, s’allongeant à la fructification 

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts  Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Calice à 4 sépales jaunâtres 2fois plus court que les pétales
    Corolle à 4 pétales longs de 4 à 5mm
    6 étamines - 1 style entier

    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts 



    Rorippa sylvestris  -  rorippe des forêts

    Fruit : silique linéaire, cylindrique, dressée, souvent arquée, longue de 8 à 18mm,
    pédicelle fructifère grêle, aussi long ou un peu plus court que le fruit
    (à revoir)

     
     

     
     
    « Erica tetralix - bruyère des maraisVerbascum densiflorum = Verbascum thapsiforme - verbascum à fleurs denses »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Septembre 2018 à 11:08

    Je l'ai très probablement rencontrée...  sans lui accorder l'attention qu'il fallait pour constituer un dossier...

     Le pire c'est que les siliques sont banales et ne peuvent guère aider à la détermination. 

    Tu ne recules devant aucune difficulté.

    2
    Jeudi 22 Août à 18:33

    Je ne peux que me répéter et avouer que je n'ai pas forcé pour l'ajouter à mon catalogue.

    Le Rorippe Islandais s'est invité sans que je le cherche... pas beau mais évident sur le sol nu au bord de ce lac d'altitude où je tentais de photographier un potamot.  

    3
    Mardi 10 Septembre à 09:09

    J'ai découvert un autre Rorippe, hier par le plus grand des hasards... peut-être Rorippa palustris ?... Je vais étudier ça.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :