• Plantago coronopus - plantain corne de cerf

    Plantago coronopus L.
    Famille des Plantaginaceae

    Plantain corne de cerf


    Plantago coronopus - plantain corne de cerf


    plantagocoronopusb Malause (82) fin juin 2012

    Espèce polymorphe,
    commune dans les lieux sablonneux et secs,
    jusqu'à 300m,
    principalement dans le Sud et l'Ouest,
    plus ou moins rare dans le Centre et le Nord
    et rare dans l'Est

    Taille : 5 à 30cm
    Floraison : avril à juin



    Herbacée bisannuelle ou vivace,
    hermaphrodite, acaule,
    pubescente ou velue,
    à racine pivotante
     

    Plantago coronopus - plantain corne de cerf

    Feuilles toutes en rosette, étalées, pennatifides à segments linéaires ou lancéolés plantagocoronopusbaa


    plantagocoronopusc
    Inflorescence : 
    épi simple cylindrique, grêle, serré, de fleurs jaunâtres,
    à l'extrémité d'une hampe dressée ou ascendante naissant du collet

    Plantago coronopus - plantain corne de cerf

    Plantago coronopus - plantain corne de cerf

    Bractées ovales-acuminées

    Calice persistant à 4 sépales, à carène ciliée

    Corolle scarieuse, à 4 lobes aigus, à tube velu 

    4 étamines saillantes  -  1 style filiforme à stigmate entier poilu-papilleux

    Plantago coronopus - plantain corne de cerf 
     Plantago coronopus - plantain corne de cerf


    Plantago coronopus - plantain corne de cerf

    Fruit : capsule pyxide* à 3-4 graines ovoïdes brune (à revoir)

     
     

     
     
    « Linaria supina - linaire couchéeDianthus armeria - oeillet velu »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Juillet 2012 à 13:23
    chantal
    Je ne l'ai pas rencontré souvent, à part dans le sud. Cette année, je me penche un peu plus sur les plantains. Biz et bon jeudi.
    2
    Jeudi 5 Juillet 2012 à 17:09
    Marithé
    J'en ai plein dans le jardin et dès que j'en vois un je l'arrache.Mais quand on regarde bien il est joli avec ses épis pas tout à fait fleuris.
    Aujourd'hui il a plu un temps gris.
    Bises
    3
    Mardi 20 Novembre 2018 à 10:26

    Mais où as-tu trouvé une description aussi précise ?  Je cherche en vain un texte qui évoque le style de "mes" plantago alpina qui sont sur le grill à l'instant. Longs et très velus...  

      • Mardi 20 Novembre 2018 à 10:51

        D'après mes notes, rien d'autre que les sites habituels, ce brave abbé plus particulièrement !

    4
    Mercredi 21 Novembre 2018 à 08:28

    Pas de chance pour moi, ce cher Hippolyte ne dit rien sur le style des Plantago alpina... Et pourtant ils ont imposants... tu verras ça demain, tu sauras peut-être me souffler  comment désigner les villosités qui les tapissent. 

    Ta formule "entier poilu papilleux" est parfaite, j'hésite à l'employer sans l'avoir lue dans un document... 

      • Mercredi 21 Novembre 2018 à 08:54

        J'ai emprunté la formule à la description des "Plantaginées" de H Coste... je n'ai rien inventé, pas assez sûre de moi ! 

    5
    Mercredi 21 Novembre 2018 à 11:03

    Merci, j'avais zappé les généralités sur les plantaginacées.  

    Loin de moi l'idée que tes descriptions sont de ton cru mais je ne voulais pas copier sans savoir où tu avais trouvé cette formule "élégante"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :