• Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

     Petasites pyrenaicus (L.) G. Lopez 
    Syn. Petasites fragrans 
    Famille des Asteraceae

    Pétasite odorant  -   héliotrope d'hiver 


    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Espèce des lieux humides, talus, 
    bords de route, bords de ruisseaux, 
    originaire d'Afrique du Nord ou de Sicile,
    naturalisée dans le sud et ça et là en France
     
    jusqu'à 1500m

     Taille : 10 à 30cm
    Floraison : décembre à avril

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite,
    étalée, stolonifère


    Tiges dressées, molles et poilues

     

    Feuilles arrondies, profondément cordées, vertes et glabres sur le dessus, 
    plus pâles et pubescentes en dessous, bordées de dents fines et régulièresPetasites pyrenaicus - Petasites fragrans  Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans
    Les basales longuement pétiolées, apparaissant en même temps que les fleurs 
    Les caulinaires alternes, à base engainante
    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Inflorescence :
    grappes courtes et lâches de capitules de fleurs blanc-rosé, parfumées
      Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans
    Bractées florales légèrement poilues

    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans
    Involucre à bractées poilues, disposées irrégulièrement, appliquées contre les fleurs

    Fleurs centrales mâles tubulées à 5 dents, étamines saillantes
    Fleurs périphériques femelles à ligules larges
    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans  Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans

    Fruit : akène cylindrique à longue aigrette 

    Petasites pyrenaicus - Petasites fragrans 

     
     

    Billet réédité en février 2016

     
     

     

    « Ulex europaeus - ajonc d'EuropeBédégar »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Janvier 2011 à 18:50
    Foise
    J'ai bien fait de passer avant d'éteindre, je vais devancer Maty et te révéler qu'elle en a dans son jardin... Inutile que je dise qu'il n'y en a pas dans mon secteur tu le sais déjà.
    2
    Lundi 10 Janvier 2011 à 18:55
    Foise
    En regardant bien tes images je trouve qu'ils ont un air de famille bien affirmé avec les pétasites hybrides. Reste l'odeur pour les différencier et là j'ai beau humé mon écran... Je ne perçois rien.
    3
    Lundi 10 Janvier 2011 à 19:15
    Cephalantera
    Bonsoir Danielle
    J'ai déjà pris la pétasite en photo, je l'ai trouvé en bordure de la vieille église en ruines à Caubère (dans les bois).
    Bonne soirée
    Bises
    4
    Lundi 10 Janvier 2011 à 21:01
    maty
    Oui dans mon tout petit jardin il y a de tout au cas où vous l'ignoreriez encore :-)) !!!
    5
    Mardi 11 Janvier 2011 à 07:50
    Foise
    J'aurais dû écrire humer ER, résultat : ce matin nez bouché E accent aigu
    6
    sylvaion
    Vendredi 13 Juillet 2012 à 17:04
    sylvaion
    une tres belle plante :)
    surtout qu'elle court pas les rues
    7
    Vendredi 8 Février 2013 à 11:14

    J'ai la même dans mon jardin qui était là avant que j'arrive. Au début, je croyais que c'était une mauvaise herbe, donc je l'arrachais jusqu'au jour où je l'ai laissé pousser et j'ai vu qu'elle fleurissait et dégageait un agréable parfum.

    8
    Mercredi 3 Février 2016 à 08:09

    Je vais ouvrir la saison 2016 avec ce petasites fragrans dont j'ai enfin déniché 2 stations subspontannée à 2 pas de chez moi, en Isère.

    Tu dis feuilles toutes basales, moi,  j'ai observé des feuilles étonnantes, 2-3 par tiges, petites avec un pétiole très large, engainant.

     

      • Mercredi 3 Février 2016 à 09:53

        J'ai bien remarqué ces feuilles, je pensais que c'était des bractées... je me suis donc plongée dans mes bouquins Flora Gallica et Flore Med., voilà ce qu'ils disent tous les deux :
        Tiges florifères portant au maximum 5 gaines sous l'inflorescence dont 1 à 2 au limbe bien développé pouvant dépassser 30mm... 

        Je te donne la définition de gaine : base de certaines feuilles, bractées, stipules ou involucres se prolongeant sur la tige en l'entourant comme un étui

        Est ce que ça correspond à ce que tu décris ?

        Je vais faire les corrections qui s'imposent... merci

    9
    Jeudi 4 Février 2016 à 09:50

    Excuse-moi, je n'avais pas été avisée de ta réponse. Ah ces livres !!! plus ils sont chers et moins ils répondent à nos interrogations. 

    Tu as pu constater que c'est ce que j'ai décrit... et montré

    Si j'étais tombée sur des sujets + fatiguées ou moins bien fournis en feuilles j'aurais probablement fait comme toi. L'hiver anormalement doux les a épargnés une chance pour moi, quand tu penses que je les guette depuis ma visite à Moissac, alors que toi tu les trouves à ta porte. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :