•  Lathraea clandestina L. 
    Famille des Orobanchaceae  (†Scrophulariaceae) 

     
    Lathrée clandestine 


    Lathraea clandestina - lathrée clandestine

    Lathraea clandestina - lathrée clandestine

     

    Espèce parasitant les racines des arbres à feuilles caduques (aulne, peuplier, saule, noisetier, etc.) 
    des lieux ombragés, humides et des bords de ruisseaux,
    dans l'Ouest, le Sud-Ouest, les Pyrénées, 
    plus rarement dans le Centre et le Languedoc,

    jusqu'à 800m

     

    Taille : 6 à 8cm 

    Floraison : mars à mai


    Herbacée vivace, hermaphrodite, glabre,
    sans chlorophylle, 
    presque acaule

    Lathraea clandestina - lathrée clandestine

    Lathraea clandestina - lathrée clandestine
    Tige entièrement souterraine, chargée d'écailles imbriquées, charnues

    Lathraea clandestina - lathrée clandestine


    Lathraea clandestina - lathrée clandestine

    Inflorescence :  
    touffes corymbiformes*, de fleurs courtement pédicellées, violet pourpre, rarement blanchesLathraea clandestina - lathrée clandestine  

    Lathraea clandestina - lathrée clandestine
    Calice tubuleux en cloche, glabre, à 4 lobes triangulaires 

    Corolle bilabiée, 2 à 3 fois plus longue que le calice
     Lèvre inférieure trilobée, violet pourpré
    Lèvre supérieure entière, plus claire, en casque autour des étamines 
    4 étamines à anthères velues  -  Long style dépassant la corolle

    Lathraea clandestina - lathrée clandestine


    Fruit : 
    capsule subglobuleuse, charnue, s'ouvrant par deux valves 

    lathraeaclandestinaddébut juin 2010 

     
     

    Espèce protégée en Basse Normandie et en Ile de France

     
     

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique