• Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane

     Gentiana lutea L.
    Famille des Gentianaceae


    Gentiane jaune – grande gentiane


    Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane

    gentianalutea  Espèce assez commune dans les prés et les bois
    de toutes les montagnes de l'Est jusqu'aux Pyrénées en passant par le  Centre et le Midi,


    de 300 à 2500m


    Taille : 50cm à prés de 2m

    Floraison : juin à août


    Herbacée vivace hermaphrodite
    à longue racine charnue amère



    Tige dressée, cylindrique, simple, robuste, creuse





     

    Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane
    Feuilles opposées, ovales, à 5-7 nervures convergentes,
    les radicales pétiolées, les autres sessiles et embrassantes

    Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane

     

    gentianaluteac 

    gentianaluteacbgentianaluteaca

    Inflorescence :
    glomérules verticillés axillaires et terminaux de fleurs
    jaune éclatant, à la base des feuilles supérieures
     

     

    Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane
    Pédoncule égalant presque la corolle
    Calice membraneux en forme de spathe, fendu d'un coté jusqu'à la base
    Corolle rotacée, sans pli à la gorge, divisée jusqu'à la base en 5/9 lobes lancéolés-aigus, étalés en étoile

    Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane

    5 étamines libres  -  style bifide

    Gentiana lutea - gentiane jaune - grande gentiane

     

    gentianalutead

    Fruit : capsule ovoïde-acuminé, contenant des graines ovales, aplaties, ailées

     

     
     

    Espèce soumise à réglementation dans les
    Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Drôme, Isère, Jura, Loire


    Espèce protégée en Champagne-Ardenne

     
     
    « Epilobium angustifolium - épilobe en épi - laurier de St AntoineDianthus barbatus - oeillet des poètes - bouquet fait »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Décembre 2011 à 07:40
    Foise
    Dommage que tu aies oublié d'emporter une bêche... De ta part je m'attendais à voir la fameuse racine !!! hi, hi, hi...
    2
    Samedi 3 Décembre 2011 à 09:18
    Foise
    Alors tant pis pas de liqueur ! C'est un rude labeur que de récolter ces racines tu as raison il faut mieux laisser ça aux spécialistes !
    3
    Vendredi 9 Décembre 2011 à 10:39
    Gabriel
    Bonjour !
    Je reviens des Bauges où les Gentiana lutea sont encore bien apparentes, desséchées mais bien érigées, fièrement dressées parmi les herbes rases et les premières neiges...
    Gabriel
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :