• Galles sur les chênes
     


    Les galles sur les chênes sont multiples,
    feuilles, rameaux, bourgeons, toutes les parties sont attaquées.

    Ces excroissances végétales sont une réaction de la plante à l'attaque d'un parasite.

     


     

       Galle du bourgeon due à Andricus kollari 
    De plus de 2cm, verte à sa formation au printemps, brune, devenant dure en automne,
    elle peut rester longtemps sur l'arbre, elle n'abrite qu'une seule larve.
    Les adultes quittent la galle à l'automne ou l'année suivante

     


     

         Andriscus quercustozae provoque des galles des bourgeons 
    Galle sphérique, verte puis brune, de 20 à 35mm, couronnée de tubercules
    Au centre une cavité où vit la larve. Les adultes quittent la galle l'année suivante

     

     


     


    Biorhiza pallida cause de grosses galles des bourgeons 
    Galle spongieuse, de forme irrégulière, à plusieurs loges,
    d'abord jaunâtre en avril, puis rosée à rouge, elle noircit et persiste sur l'arbre
        

     


     


    Andriscus foecundatrix provoque une hypertrophie
    du bourgeon de divers chênes à feuilles caduques
    Dans ce bourgeon en forme d'artichaut se trouve une petite galle interne, ovoïde,
    libérée en automne, son développement se poursuivant dans le sol
        

     


     

     

    Cynips quercusfolii entraîne la formation,
    au revers des feuilles, d'une petite boule de couleur brun rougeâtre, de 2cm environ

     



    Bien plus d'explications ici

       
       

       
       

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique