• Galega officinalis - galéga officinal

     

    Galega officinalis  L.  
    Famille des Fabaceae 

    Galéga officinal   -   Rue des chèvres


    Galega officinalis - galéga officinal

    Galega officinalis - rue des chèvres

     

    Espèce commune dans les fossés, les prairies humides,
    dans le sud, l'est, et ça et là

    jusqu'à 1200m


    Taille : 50cm à 1m 
    Floraison : mai à août

    Herbacée vivace hermaphrodite, glabre

    Tiges dressées rameuses

    Feuilles alternes, pétiolées 

    5 à 8 paires de folioles oblongues-lancéoléesGalega officinalis - rue des chèvres

    Stipules libres, acuminées, largesGalega officinalis - rue des chèvres

    Galega officinalis - rue des chèvres
    Inflorescence : 
    grappe de fleurs bleues rarement blanches ou roses, 
    longuement pédonculées, plus longue que la feuille
    Galega officinalis - rue des chèvres    Galega officinalis - rue des chèvres 

    Galega officinalis - rue des chèvres
    Calice glabre, bossu à la base à 5 dents aussi longues que le tube

    Corolle longue de 10 à 15mm à 5 pétales inégaux, 1 supérieur l'étendard, 2 latéraux égaux les ailes et les 2 inférieurs rapprochés formant le carène
    Galega officinalis - rue des chèvres

    10 étamines - 1 style
    Galega officinalis - rue des chèvres

     galega officinalis frts  Fruit : 

    gousse longue de 20 à 50mm, glabre,
    bosselée et striée obliquement galega officinalis frtgrs

     
     

     
     

     

    « Sambucus ebulus - sureau yèbleAllium sphaerocephalon - ail à tête ronde »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Août 2010 à 16:57
    Les chêvres sont des connaisseuses.. elles aiment les jolies fleurs.
    La Barbitiste est je crois la plus belle sauterelle en France.J'espère que tu le rencontreras un jour. La femelle est beaucoup moins jolie !! On l'a découverte en Corse il y a 2/3 ans.
    Bonne fin d'après-midi Danièle.
    chantal
    2
    Lundi 2 Août 2010 à 08:01
    Foise
    Je ne m'explique pourquoi cette fabacée m'a échappé jusqu'à présent...
    3
    Mardi 9 Juin 2015 à 17:59

    Tout arrive à qui sait attendre, je l'ai découverte aujourd'hui. Je croise les doigts pour qu'aucun engin ne vienne l'anéantir avant que les gousses se forment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :