•  Polypodium 
    Famille des Polypodiaceae 

      Polypode 

     Je ne m'aventurerai pas à nommer précisément ces plantes à la seule vue des feuilles ou des sores*
    Une identification certaine ne pouvant se faire qu'après étude des sores à l'aide d'un microscope. 

     Quelques photos de ces fougères rencontrées lors de mes balades 
    en Tarn et Garonne et Lot et Garonne.

    polypodiumstf
     polypodiumstfa

     

    St Ferréol (47) 
    début janvier 2011

     plantes épiphytes des chênes 

    polypodiumstfc

     polypodiumstfb

    polypodiumstferSt Ferréol (47) début janvier 2011 
    talus en sous-bois face à la précédente

     polypodiumab

    Abbaye de Beaulieu (82)  mi septembre 2010 
    sur un muret

     polypodiumcdb

    Cirque de Bône (82)  février 2010 
    entre les rochers

    Il existe trois espèces indigènes en France 

     

    Polypodium vulgare L.
    Polypode vulgaire

     

    Plante commune en régions humides au sol siliceux, Bretagne, Normandie, chaine pyrénéenne,  
    Massif central, Vosges, Alpes du nord, 
    plus disséminée ailleurs, plutôt rare dans le Nord,
    la Champagne, la Gascogne, 
    poussant également sur terrain calcaire
    et en épiphyte sur les troncs d'arbres 
    jusqu'à 2200m 


    Taille : 15 à 30cm
     


    Fougère au feuillage persistant, 
    se renouvelant au printemps.


    Fronde au limbe étroit, 
    au moins trois fois plus long que large,
    aux bords plus ou moins parallèles et brusquement 
    rétréci au
    sommet en une longue pointe.


    Penne à marge pratiquement entière.

     

    Fructification en été/automne.


    Sores bruns, petits et ronds, 
    plus petits que ceux de P. interjectum

                                         

                 

    Polypodium interjectum Shivas
    Polypode intermédiaire - Polypode du chêne 

     

    Plante plus ou moins abondante en France suivant les régions, jusqu'à 1500m. 
    Commune dans les massifs Armoricain et Central, 
    plus disséminée ailleurs, dans les sous-bois, 
    sur les talus ou rochers calcaires.
    On peut la rencontrer aussi sur terrain siliceux.  Elle vit parfois en épiphyte sur les vieux arbres.

     

    Taille : 15 à 30cm

     

    Fougère au feuillage persistant l'hiver, 
    se desséchant en fin de printemps.


    Frondes  se renouvelant du printemps à la fin de l'été suivant la région et l'altitude.


    Limbe assez large, progressivement réduit au sommet. Deux à trois fois plus long que large.


    Penne à marge entière ou finement dentée.

     

    Fructification de la fin de l'été jusqu'en fin d'hiver

     
    Sores orange assez gros, plutôt ovales.                                        

     

    Glossaire à l'usage des fougères 

     
                                               

    Polypodium cambricum L.
    Polypode du pays de Galles

     

    Plante commune des sous-bois calcaires ou siliceux du sud de la France, 
    elle devient calcicole en s'éloignant de la Méditerranée.

    Jusqu'à 1000m.

    Occasionnellement épiphyte.

     

    Taille : 15 à 30cm


    Fougère vivace au feuillage persistant durant l'hiver, 
    se desséchant à la fin du printemps.
    Le renouvellement des frondes se produit en fin d'été après un repos végétatif estival.


    Fronde au limbe très large et brusquement rétréci au sommet en une longue pointe.

     Pennes dentées parfois lobées, celles de la base souvent relevées.

     
    Fructification en hiver et au début du printemps.


    Sores présentant au microscope des poils pluricellulaires (paraphyses) parmi les sporanges

    -caractère déterminant-

    Espèce protégée en Limousin

                                          
     
     

     
     

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique