• Coronilla scorpioides - coronille scorpioide

    Coronilla scorpioides (L.) W.D.J.Koch
    Famille des Fabaceae

    Coronille scorpioïde - queue de scorpion


    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

    Espèce assez commune dans les lieux secs,
    les champs cultivés ou les jachères,
    dans tout le sud de la France
    en remontant jusque dans le Centre,

    jusqu'à 800m

     

    Taille : 10 à 40cm
    Floraison : avril à juin

     

    Herbacée annuelle, hermaphrodite,
    glabre, glauque


    Racine pivotante


    Tiges herbacées, prostrées ou presque dressées

    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

    Feuilles alternes, les inférieures simples, spatulées

    Les supérieures trifoliolées, à folioles inégales,
    la terminale arrondie à elliptique, beaucoup plus grande que les latérales

    Stipules petites, soudées, opposées à la feuille

    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

     

    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide
    Inflorescence : 2 à 4 fleurs jaunes portées par un pédoncule égalant ou dépassant peu la feuille correspondante

    Pédicelle de moitié plus court que le calice
    Calice en cloche à 5 sépales soudés en tube, les 2 supérieures jusqu'au sommetCoronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide
     
    Corolle longue de 4 à 8mm à étendard parfois veiné de brun
    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide   Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide
    Lautrec (81) fin juin 2011
    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide
    Fruit : gousse linéaire, de 30 à 40mm, droite ou arquée, cylindrique, divisée en 3-10 articles articulés oblongs, se séparant à maturité

    Graines oblongues ou cylindriques
    Coronilla scorpioides  -  coronille scorpioide

       
       

    Espèce protégée en Aquitaine, Limousin

       
       
    « Anacamptis pyramidalis - orchis pyramidalArenaria montana - sabline des montagnes »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Juin 2013 à 15:01

    J'en ai dans le talus  mais je ne savais pas que c'était une coronille, tu me donnes son nom. Tous les ans j'en arrache mais peut-être qu'on peut la garder.

    Bises bien ensoleillées .

    2
    Jeudi 13 Juin 2013 à 16:21

    Très présente dans l'Aveyron, je l'ai rencontrée, les gousses étaient trop vertes pour que je puisse observer les graines. Elles sont toxiques.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :