• Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens - asarine couchée

    Asarina procumbens Mill. 
    Syn. Antirrhinum procumbens
    Antirrhinum asarina dans la flore de Coste
    Famille des Plantaginaceae (†Scrophulariaceae)

    Asarine couchée


    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée

    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée

    Espèce qui croît sur les rocailles,
    les rochers siliceux, dans les Pyrénées Orientales et Centrales, les Corbières,
    les Cévennes et le Cantal
    entre 400 et 1800m

     

    Taille : 10 à 60cm
    Floraison : avril à septembre

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite,
    velue-visqueuse, à souche ligneuse

     

    Tiges couchées-rampantes, flexueuses, fragiles

    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée
    Feuilles opposées, longuement pétiolées, réniformes, crénelées 
    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée  Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée 


    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée

    Inflorescence : fleur jaune solitaire, axillaireAsarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée

    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée
    Pédicelle flexueux aussi long que le calice - Calice velu-glanduleux, à 5 divisions lancéolées-acuminées
    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée  Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée

    Corolle à tube renflé-bossu à la base, à gorge complètement fermée, à 2 lèvres inégales, la supérieure dressée, bifide, l’inférieure étalée, trilobée, munie d’un palais saillant, bilobé, barbu fermant la gorge

    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée
    4 étamines didynames - Style filiforme
    Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée   Asarina procumbens - Antirrhinum procumbens  -  asarine couchée


    Fruit : capsule globuleuse à 2 loges inégales polyspermes s’ouvrant au sommet par 2-3 trous graines rugueuses
    (à revoir, non observé)
     
     

    Espèce protégée en Auvergne

     
     

     

     

    « Glaucium flavum - glaucière jaune - pavot cornuGlobularia alypum - globulaire alypum »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Février 2016 à 09:37

    J'aimerais bien qu'elle vienne rejoindre son cousin Anthirrhinum molle, décidément je dois mettre le cap sur le 11, cette année...  coûte que coûte... même sans gentil chauffeur... 

    En attendant je note tes adresses

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 18:23

        J'ai A. latifolium qui attend de meilleures photos...
        Pour A. molle as tu des adresses, à part l'Espagne ?

    2
    Dimanche 28 Février 2016 à 14:12

    Jolies petites fleurs fatiguées puisqu'elles sont couchées.. j'aime aussi leur feuillage. Merci Danielle. Bon dimanche à tous les deux et bises audoises

    chatou

    3
    Vendredi 4 Mars 2016 à 08:26

    Je découvre cette plante, bien jolie. Ses fleurs me font penser au muflier. Merci Danielle pour ce partage

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 18:27

        Rien d'étonnant Marie Thé, il appartient à la même famille
        Merci pour la visite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :