• Anthemis cotula - camomille puante

     Anthemis cotula L.
    Famille des Asteraceae

    Camomille puante, anthémis fétide


    Anthemis cotula - camomille puante

    anthemiscotulaa

     

    Espèce commune dans les champs, les moissons,
    les friches, en terrain argileux, 
    jusqu'à 1200m
    Taille : 10 à 50cm
    Floraison : mai à octobre


    Herbacée annuelle, glabre ou glabrescente,
    à odeur fétide (relatif)

    Tiges dressées ou ascendantes, très rameuses

    Anthemis cotula - camomille puante

    Feuilles alternes
    irrégulièrement 
    bipennatiséquées acuminées 
    Anthemis cotula - camomille puante  Anthemis cotula - camomille puante


    anthemiscotulac
    Inflorescence :
    capitule de 1,5 à 3cm, solitaire, longuement pédonculé 5 à 15cm

    Anthemis cotula - camomille puante
    Involucre à folioles scarieuses

    Fleurs du centre tubuleuses jaunes.
    Fleurs du pourtour, blanches, ligulées,  sur un seul rang, d'abord étalées puis réfléchies
    Anthemis cotula - camomille puante  Anthemis cotula - camomille puante

    Réceptacle floral conique 
    à écailles linéaires-subulées autour des fleurs centrales

    Anthemis cotula - camomille puante

     


    Anthemis cotula - camomille puante
      Anthemis cotula - camomille puante

    Fruit : akène 1 à 2mm, 8 à 11 côtes tuberculées sans pappusanthemiscotuladb
     
     

     
     
    « Bidens frondosa - bident feuilluBetonica officinalis = Stachys officinalis - betoine officinale »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Octobre 2011 à 09:41
    Foise
    Je me demande si je n'aurais pas zappé cette plante... très probablement et tout bêtement croyant voir des matricaires... Comme tu dis elle ne "pue" pas assez fort, sinon cela m'aurait alertée !!!
    2
    Vendredi 28 Octobre 2011 à 12:50
    Très bel article Danielle et si tu regardes bien sur ta dernière photo cela ressemble à une chenille qui passe entre les piquants..
    il pleut je vais aller planter mes graines..
    belle journée
    chatou
    3
    Vendredi 28 Octobre 2011 à 21:07
    Sylvaine
    Quel nom pour une jolie plante aux fleurs toutes simples comme je les aime !
    Bonne soirée
    4
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 09:03
    Foise
    Ce qualificatif de puant est récurrent et comme toi je le trouve le plus souvent exagéré pour ne pas dire injustifié... Je me demande si le botaniste n'aurait pas dû regarder sous sa chaussure...
    5
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 15:34
    Kikou Danielle, elle cache bien son jeu car elle est bien joli et son nom gache tout lol.. encore une belle et parfaite observation.
    Suis venue qqs minutes pour voir mes mails.. je suis en train de nettoyer les mauvaises herbes pour mettre mes graines, le sol est bien humide et comme il fait grand soleil c'est un plaisir de travailler au jardin.. même trop chaud.
    Je vais en mettre à deux endroits différents pour voir où il se plait mieux, s'il se plait.. merci encore Danielle
    je file
    chatou
    6
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 17:18
    Cephalantera
    Bonsoir Danielle
    Camomille est un joli nom pour une plante, par contre son adjectif l'ai beaucoup moins. Mais si c'est vrai, aucune raison de le cacher.
    Bonne soirée, bises
    7
    Lundi 31 Octobre 2011 à 07:56
    Marithé
    Je cherchais le nom de cette plante dont j'ai vu quelques sujets minuscules dans une plate-bande cet été.Je n'ai pas fait attention à l'odeur en les arrachant.
    Pour la sauge guaranitica (Sébastien Tan )je l'avais acheté l'année dernière lors de ses journées portes ouvertes et elle était en pot jusqu'à ce printemps où j'ai décidé de la mettre en pleine terre mais elle est très mal placée et je vais devoir la mettre en fond de massif tant elle a grandi plus de 2 mètres.
    J'ai fait plusieurs boutures qui ont toutes repris.
    Un bout de branche s'est cassée je l'ai mise dans un bocal avec de l'eau et en ce moment elle fleurit dans le bocal.
    Incroyable.
    Je fais toutes mes boutures de sauges ainsi et ça marche .
    Alors si elle ne résiste pas à l'hiver sa descendance est assurée.
    Bises
    8
    Jeudi 7 Juin 2018 à 11:40

    J'étais persuadée que tu avais publié la matricaire inodore. En fait je vois que tu as préféré la puante, la seule que je n'ai pas !!!

    Je viens de retrouver A. arvensis en stock je ne sais pour qu'elle raison, probablement qu'il manque un détail...

    9
    Mercredi 25 Juillet 2018 à 16:00

    Si on met de côté le critère de l'odeur, est-ce que pour ma dernière rencontre je peux m'embarquer sur A cotula en me basant sur le fait  que cette plante soit nettement glabre, rameuse, les segments filiformes et les ligules sur 1 seul rang...  Il y a bien aussi les akènes dans le creux de ma main... mais comment savoir s'ils comptent 8 ou 11 côtes ?  Quel casse-tête !

      • Mercredi 25 Juillet 2018 à 18:17

        Sur Flormed le critère odeur par froissement semble important ainsi que l'absence d'écailles linéaires en périphérie du réceptacle...

    10
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 09:33

    Après la réédition de la Grande Camomille, je vais tenter de publier cet anthemis...  si toutefois je parviens à rédiger une page acceptable...  ton avis sera encore plus décisif que jamais 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :