• Artemisia alba Turra
    Famille des Asteraceae

    Armoise blanche


    Artemisia alba   -   armoise blanche

     

    Espèce qui croît sur les pelouses sèches et pierreuses, les coteaux et crêtes rocailleuses, surtout dans le Sud, plus rare en remontant vers le Nord 
    entre 100 et 1900m


    Taille : 20 à 100cm

    Floraison : août à octobre

    Herbacée vivace, hermaphrodite, buissonnante, pubescente-tomenteuse,
    à odeur camphrée par froissement


    Tiges rameuses, ligneuses inférieurement

    Artemisia alba   -   armoise blanche

    Artemisia alba   -   armoise blanche

    Feuilles alternes, bipennatiséquées à simples, à segments linéaires étroits,
    pétiole auriculé (qui présente une oreillette)

    Les inférieures et moyennes à limbe 2 à 3 fois divisés
    Les supérieures habituellement simples

    Artemisia alba   -   armoise blanche Artemisia alba   -   armoise blanche

    Artemisia alba   -   armoise blanche

    Inflorescence :
    panicule feuillé de capitules globuleux penchés, longuement pédicellés, de fleurs jaunes à rougeâtres

    Artemisia alba   -   armoise blanche


    Artemisia alba   -   armoise blanche

     Involucre à bractées plus ou moins tomenteuses, à marge scarieuse
    Fleurs toutes tubuleuses, corolle à 5 dents
    5 étamines soudées autour du style

    Artemisia alba   -   armoise blanche Artemisia alba   -   armoise blanche



    Fruit : akène (non observé)

     
     


    Espèce soumise à réglementation dans les Alpes de Haute-Provence
    et protégée en Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne

     
     

    2 commentaires
  • Seseli montanum L.

    Famille des Apiaceae
    Séséli des montagnes


    Espèce commune à rare suivant les régions, elle pousse sur les coteaux secs surtout calcaires
    entre 100 et 2000m
     


    Taille : 20 à 60cm

    Floraison : juillet à octobre

     

    Herbacée vivace, hermaphrodite, glabre, glauque,
    à souche fibreuse au sommet

    Seseli montanum  -  séséli des montagnes

     

    Tige dressée, à peine striée,
    rameuse et peu feuillée




    Feuilles inférieures pétiolées, oblongues, 3 fois pennatiséquées*, à lanières linéaires-aiguës
    Les caulinaires à gaine longue et étroite

      




    Inflorescence : ombelle d’ombellules de fleurs blanches ou rougeâtres

     

    Ombellule à 6-10 rayons courts striés anguleux

    Involucre nul ou à 1-3 folioles très courtes
    Involucelle à bractées linéaires, étroitement scarieuses, plus courtes que les ombellules




     

    Calice à 5 dents, souvent absent (non observé)
    Corolle à 5 pétales obovales, échancrés, à pointe courbée en dedans

    5 étamines - Styles plus longs que le stylopode*

     


    Fruit : diakène de 2,5 à 4,5mm, chaque carpelle contenant une graine
    (non observé, à revoir)

     
     

    Espèce protégée en Basse Normandie

     
     

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires