• Erinus alpinus L.
    Famille des Plantaginaceae † Scrophulariaceae

    Erine des Alpes

    Erinus alpinus  -  érine des Alpes

    Erinus alpinus  -  érine des Alpes

    Espèce qui croît dans les rochers et éboulis
    des montagnes calcaires du Jura, des Alpes, Cévennes, Corbières et Pyrénées,
    entre 600 et 2400m

     

    Taille : 5 à 15cm
    Floraison : juin à septembre

     

    Herbacée vivace hermaphrodite, velue, gazonnante


    Erinus alpinus  -  érine des Alpes
    Tiges nombreuses, étalées ou ascendantes, velues-hérissées
    Feuilles lancéolées-spatulées, atténuées en court pétiole, à marge crénelée ou dentée
    Les radicales en rosette - Les caulinaires alternes
    Erinus alpinus  -  érine des Alpes Erinus alpinus  -  érine des Alpes



    Erinus alpinus  -  érine des Alpes

    Inflorescence : grappe corymbiforme terminale, s’allongeant durant la floraison, de fleurs purpurinesErinus alpinus  -  érine des Alpes


    Erinus alpinus  -  érine des Alpes

    Calice velu à 5 lobes profonds, linéaires-spatulés
    Corolle tubuleuse en coupe à 5 lobes étalés, échancrés, presque égaux, à tube grêle égalant le calice
    4 étamines (2 plus courtes) - Style court bilobé
    Erinus alpinus  -  érine des Alpes




    Erinus alpinus  -  érine des Alpes
    Fruit : capsule ovoïde plus courte que le calice à 2 loges polyspermes

     

     
     

     
     

    4 commentaires
  • Polygonum maritimum L.
    Famille des Polygonaceae

    Renouée maritime

    Polygonum maritimum  -  renouée maritime

     

    Polygonum maritimum  -  renouée maritime

     

    Espèce assez commune
    sur le sable du littoral méditerranéen,
    atlantique et de la Manche

     

    Taille : 10 à 50cm
    Floraison : avril à octobre

     

    Herbacée vivace hermaphrodite, glauque,
    à souche ligneuse

    Polygonum maritimum  -  renouée maritime
    Tiges couchées, striées, presque ligneuses à la base, feuillées sur toute leur longueur

    Polygonum maritimum  -  renouée maritime
    Feuilles alternes, coriaces, elliptiques-lancéolées, à bords enroulés en dessous

    Ochréa* (gaine) plus long que les entrenoeux, dans la partie supérieure,
    à la fin déchiré, blanc, scarieux, à 12 nervures saillantes
    Polygonum maritimum  -  renouée maritime



    Polygonum maritimum  -  renouée maritime

    Inflorescence : épis de 1 à 4 fleurs blanchâtres ou rosées à l’aisselle des feuillesPolygonum maritimum  -  renouée maritime

    Périanthe à 5 divisions
    5/8 étamines  -  2/3 styles
    Polygonum maritimum  -  renouée maritime  Polygonum maritimum  -  renouée maritime

     

     

    Fruit : akène trigone, luisant, long de 4/5mm, dépassant le périanthe
    (non observé)

     
     

     Espèce protégée en Basse-Normandie, Bretagne, Pays de la Loire

     
     

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires